Chapitre IV Comment Coquebin découvrit le travail des enfants à Âgrâ

La première journée de Coquebin fut plutot agréable. Il la passa à Âgrâ dans le Taj Mahal, un palais merveilleux bordé par la rivière Yamunâ, et pourvu de bâtiments d’une architecture splendide ; les ouvriers paraissaient impliqués dans leur travail, chose plaisante à voir. Il rencontra un jeune indien, nommé Nistha, mourant de faim. Coquebin lui proposa alors du curry ce qui sauva la vie  de l’adolescent qui lui promit alors d’être fidèle et de le servir à jamais. Après avoir dormi dans cette cité fabuleuse, il parti rechercher un cadeau pour sa bien-aimée qui lui manquait terriblement et qu’il souhaitait revoir coûte que coûte.

Coquebin taggait le nom de Ingénua sur chaque mur abandonné qu’il pouvait trouver. Lors de la deuxième journée de marche, il pensa au cadeau qu’il pourrait lui offrir. Au même moment il vit cet enfant tête baissée avec son étalage de cigarettes. Il y en avait de toutes les tailles et pourtous les goûts.Il se dit alors :  » Rien de tel qu’une bonne cigarette ! Ça fera sûrement plaisir à ma chère Ingénua! « . C’est en lui demandant leur prix qu’il s’aperçut à son grand dépourvu que l’enfant était aveugle!

« – Mon pauvre enfant, que t’est-il arrivé? Pourquoi donc es-tu là ?, lui demanda-t-il.

– Mes deux parents seuls ne peuvent pas nous payer de quoi manger chaque jour, le loyer est trop coûteux, donc j’ai arrêté l’école pour travailler et les aider.

– Mais tes yeux, que leur est-il arrivé?

– C’est mon père qui les a brûlés. J’ai commencé à travailler très jeune. Mais selon lui je n’étais pas assez efficace, et il décida de me brûler les yeux avec de l’acide, afin que vous, touristes, apitoyés, achetiez davantage ces cigarettes, qui sont aujourd’hui fabriquées par ma petite soeur, qui est d’ailleurs très douée ! Elle a à peine six ans et elle atteint déjà les mille cigarettes par jour. Mais il est vrai que pour garder ce rythme, elle doit se priver de manger et de boire car si elle le faisait elle perdrait du temps !

– Et ce métier vous rapporte-t-il beaucoup ?

– Pas vraiment: sur cent cigarettes que je vends, je gagne le prix d’une seule. Malgré ces années de sacrifice, je sais que mon père remue ciel et terre pour que ma famille s’en sorte et je lui fais confiance aveuglément !

– C”est incroyable ! Mon precepteur incontesté, Damascios qui a toujours raison même quand il a tort (car il n’a jamais tort), m’a toujours enseigné que nous vivions dans le meilleur des mondes et que tous les événements nous amènent à quelque chose de bon.

– Bientot dix ans que je travaille sans la vue, sans nourriture et en manque de sommeil. Que dirait cet homme que tu admires tant?

– Ah Damascios ! Voici un malheur dans ton meilleur des mondes que tu ne connaissais pas! Comment ne pas renoncer à cet optimisme aussi aveugle que cet enfant?

Dénué de tout courage il s’enfuit en courant accompagné de son fidèle compagnon, et ne s’arrêta pas avant la prochaine ville. Il s’assit et réfléchit posément à cette conversation : « Si Damascios connaissait vraiment ce meilleur des mondes, se dit-il, comment ne pouvait-il pas deviner ce triste malheur? ». Alors qu’il était plongé dans cette profonde réflexion, il aperçut à la télévision d’un café un reportage sur la Corée du Nord. Il y reconnut avec stupefaction sa tendre Ingénua. Il expliqua à Nistha que c’était sa bien-aimée, la plus belle, la plus ingénieuse, la plus admirable, vertueuse, somptueuse, ravissante femme qui soit, et il prit la décision de partir immédiatement pour ce pays qui jusque là lui était inconnu.

(Chapitre écrit par Heloise, Romane et Susannah)

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s